EFFET DE LA DUREE DE L'EXERCICE SUR LE CHOIX D'UNE CADENCE OPTIMALE DE PEDALAGE CHEZ DES TRIATHLETES - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Canadian Journal of Applied Physiology Année : 2001

EFFET DE LA DUREE DE L'EXERCICE SUR LE CHOIX D'UNE CADENCE OPTIMALE DE PEDALAGE CHEZ DES TRIATHLETES

(1) , (2) , (2) , (2)
1
2

Résumé

The purpose of tlùs study was to investigate the effect of an exercise duration similar to triathlon' s cyclism event ("' 1 h), on factors determining the freely chosen cadence. Nine trained triathletes completed a cycling track session conducted at a speed corresponding to 75 % of maximal heart rate. Tiùs session was composed of five submaximal rides performed at five cadences presented in a random order (65, 80, 95, llO rpm and freely chosen cadence) realized before and after a one hour exercise at the freely chosen cadence. Results show, during the frrst condition, that triathletes choose spontaneously a cadence (90, 1 ± 10,7 rpm) close to the neuromuscular optimum (89,6 ± 1,1 rpm) while at the end ofexercise, a decrease of the freely chosen cadence (82,8 ± 8,7 rpm) was observed towards the energetically optimal cadence (78,6 ± 5,8 rpm). These findings suggest the hypothesis of a adaptation of the movement pattern with the exercice duration in order to minimize the energy cost rather than the neuromuscular cost of cycling.
L'objectif de ce travail est d'étudier l'effet d'une durée d'exercice, spécifique à la partie cyclisme d'un triathlon de courte distance ("'1h), sur les facteurs qui déterminent le libre choix d'une cadence de pédalage. Neuf triathlètes entraînés ont réalisé une épreuve de cyclisme sur vélodrome à une vitesse qui représentait 7 5 % de la fréquence cardiaque maximale. Cette épreuve se composait de cinq paliers sous-maximaux correspondant à cinq cadences distribuées dans un ordre aléatoire (65, 80, 95, 110 tours.min-1 et la cadence librement choisie) réalisés avant et après une heure d'exercice à la fréquence librement choisie. Les résultats montrent qu'au début de l'exercice, les triathlètes adoptent spontanément une cadence (90,1 ± 10,7 tours.min- 1) qui se rapproche de l'optimum neuromusculaire (89,6 ± 1,1 tours.min-1) alors qu'en fm d'épreuve, la cadence libre (82,8 ± 8,7 tours.min-1 ) diminue significativement et se décale vers l'optimum énergétique (78,6 ± 5,8 tours.min-1). La discussion envisage l'hypothèse d'une modification du critère de choix de la cadence avec la durée de l'exercice privilégiant plus une minimisation du coût énergétique que du « coût neuromusculaire ».
Fichier principal
Vignette du fichier
155- Effet de la duree de l'exercice.pdf (625.73 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01762720 , version 1 (10-04-2018)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01762720 , version 1

Citer

Christophe Hausswirth, Fabrice Vercruyssen, D. Smith, Jeanick Brisswalter. EFFET DE LA DUREE DE L'EXERCICE SUR LE CHOIX D'UNE CADENCE OPTIMALE DE PEDALAGE CHEZ DES TRIATHLETES. Canadian Journal of Applied Physiology, 2001, 26 (1), pp.44 - 54. ⟨hal-01762720⟩

Collections

UNIV-TLN INSEP
180 Consultations
162 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More