Port de combinaison et depense energetique lors d'un enchaînement natation-cyclisme - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Canadian Journal of Applied Physiology Année : 2003

Port de combinaison et depense energetique lors d'un enchaînement natation-cyclisme

(1) , (1) , (2) , (1) , (1)
1
2

Résumé

The aim of this study was to investigate the effects of swimming with a wetsuit on energy expenditure during subsequent cycling. Nine well-trained triathletes underwent three submaximal trials. The first trial (SC) consisted of a 750-m swim realised at a competition pace, followed by a JO-min cycling exercise at a power output corresponding to the ventilatory threshold +5%. The two other trials were composed of the same cycling exercise, preceded either by a 750-m swim with a wetsuit (WSC) or by a cycling warm-up (Ctrl). The main results are that the WSC trial was characterised by significantly lower swimming cadence (-14%), heart rate (-11%), and lactate values (-47%) compared to the SC trial, p < 0.05. Moreover, cycling efficiency was significantly higher in the WSC trial compared to the SC trial (12.1% difference, p < 0.05). The lower relative intensity observed during swimming with a wetsuit suggest the relative importance of swimming condition on the total peiformance in a sprint triathlon.
L'objectif de cette étude était d'analyser l'influence du port de combinaison en natation sur la dépense énergétique en cyclisme. Neuftriathlètes entraînés ont participé à trois épreuves sous-maximales. Lors de la première épreuve (NSC), les sujets nageaient 750 rn sans com-binaison à allure de compétition, suivis de 10 min de cyclisme à une intensité correspondant au seuil ventilatoire +5%. Les deux autres épreuves étaient composées du même exercice sur ergocycle, précédé soit de 750 rn de natation avec combinaison (NAC), soit d'un échauf-fement sur ergocycle (Ctrl). Les résultats montrent que la natation avec combinaison se traduit par des valeurs inférieures de fréquence de rotation (-14%),fréquence cardiaque (-11%), et lactatémie (-47%, p < 0.05). Par ailleurs, le rendement mécanique en cyclisme est significativement supérieur après la condition NAC comparativement à la condition NSC (différence de 12,1%, p < .05). La diminution de l'intensité de la natation avec combinaison suggère l'importance des conditions de la partie natation lors d'un triathlon sprint.
Fichier principal
Vignette du fichier
190- Port de combinaison et depense energetique.pdf (496.01 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01823693 , version 1 (26-06-2018)

Identifiants

Citer

Anne Delextrat, Thierry Bernard, Christophe Hausswirth, Fabrice Vercruyssen, Jeanick Brisswalter. Port de combinaison et depense energetique lors d'un enchaînement natation-cyclisme. Canadian Journal of Applied Physiology, 2003, 28 (3), pp.356-369. ⟨10.1139/h03-026⟩. ⟨hal-01823693⟩

Collections

UNIV-TLN INSEP
141 Consultations
304 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More