EVALUATION DES CAPACITES PHYSIQUES DES ATHLETES SPECIALISTES DE COURSE FAUTEUIL.-Identification des facteurs limitant la performance

Résumé : Objectif : Ce travail a pour buts, d’une part, de déterminer les capacités physiologiques et musculaires associées à la performance sur 800 m en fauteuil roulant, d’autre part, d’identifier les différents facteurs pouvant être responsables de la chute de vitesse en fin de course. Méthodologie : 7 athlètes de l’équipe de France ont réalisés 3 tests en laboratoire. Un premier test permettait de déterminer les indices de Force et Puissance maximales (Fmax et Pmax) en développé couché (DC) à partir d’une série de 9 efforts maximaux isocinétiques réalisés à des vitesses comprises entre 2 et 0,08 m.s-1. Le potentiel maximal aérobie (ςO2max, VMA) ainsi que les seuils ventilatoires étaient évalués lors d’un deuxième test triangulaire. Enfin, le niveau de performance des athlètes était estimé lors d’un effort maximal d’1min 30s simulant celui d’une course sur 800 m. Lors de ce troisième test, une analyse cinématique et électromyographique (EMG) effectuée sur 6 muscles (deltoïdes antérieur et postérieur, grand pectoral, triceps, biceps et trapèze), permettaient d’analyser l’influence de la fatigue sur le pattern gestuel. Les athlètes utilisaient leurs fauteuils de compétition fixés sur un ergomètre (« VP100 HTE », Medical Developpement) instrumenté pour l’analyse de la puissance développée cycle à cycle lors de la locomotion. Résultats et discussion : I) Les valeurs moyennes de Fmax, Pmax, ςO2max et VMA obtenues sont respectivement de 125 ± 18 kg, 73,9 ± 16,4 kgm.s-1, 3,67 ± 0,51 L.min-1 et 29 ± 3 km.h-1. Parmi les corrélations significatives obtenues, il faut souligner celles existant entre la performance (distance parcourue en 1min 30s : 730,5 ± 64,8 m) et les indices suivants : VMA (r=0,95), Pmax (r=0,82) et la force obtenue à 200 cm.s-1 (r=0,79). Dans une perspective d’évaluation de l’aptitude physique, les résultats montrent l’importance de l’aptitude aérobie dans la performance sur 800m ainsi que l’intérêt d’évaluer la force en DC aux vitesses élevées, valeur classiquement retenue comme un indice d’évaluation de l’explosivité de la force. II) Parallèlement à la phase de décélération, l’analyse cinématique fait apparaître une augmentation de la durée de cycle des bras (+10%), une diminution significative de l’amplitude du trajet (-28% et -18% pour le poignet et le coude), des vitesses ascendantes et descendantes (-36% et -27% pour le poignet) sur l’axe vertical. L’analyse EMG met en évidence une augmentation significative de l’activation musculaire relative (rapport EMGi/P, ou EMGi correspond à l’EMG intégré et P à la puissance développée lors du cycle de bras analysé) du deltoïde postérieur et du trapèze (augmentation de 55% entre 30 secondes et la fin de l’exercice). Ce résultat semble traduire une fatigue neuromusculaire plus importante de ces muscles sollicités en fin de phase de propulsion et pendant la phase ascendante du cycle de bras.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [25 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01871836
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : mardi 11 septembre 2018 - 12:47:58
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 15:45:05
Document(s) archivé(s) le : mercredi 12 décembre 2018 - 15:11:03

Fichier

10-Evaluation des capacités p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01871836, version 1

Collections

Citation

Jean-Michel Lévêque, Antoine Couturier, Daniel Dinu, Bruno Gajer, Christophe Hausswirth, et al.. EVALUATION DES CAPACITES PHYSIQUES DES ATHLETES SPECIALISTES DE COURSE FAUTEUIL.-Identification des facteurs limitant la performance. [Rapport de recherche] 01-031, Institut National du Sport et de l'Education Physique (INSEP). 2004. ⟨hal-01871836⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

38

Téléchargements de fichiers

39