Etude de l’influence d’une protection intra-buccale aéro-perméable mâchoires serrées sur la ventilation

Abstract : La prévention des traumatismes en boxe (hématomes, oedèmes intra-articulaires, mandillaires) est faite par le port d’une protection intra-buccale (PIB) permettant un engrènement des mâchoires pour garantir l’unité du massif facial. Cependant, le port d’une PIB ne pourra éviter le traumatisme qui au contraire sera favorisé par l’abaissement de la mandibule au moment de l’impact. De ce fait, les protections intra-buccales dites efficaces doivent à la fois permettre un bon engrènement des mâchoires lorsqu’elles sont serrées pour garantir l’unité du massif facial et laisser un espace antérieur aéro-perméable suffisant pour ne pas perturber la ventilation du boxeur. Dans ce cadre, il nous a paru intéressant de connaître la dimension minimale de l’espace ventilatoire nécessaire pour que le boxeur ne modifie pas sa ventilation et garde sa mâchoire serrée pendant le combat. Notre travail de recherche a donc consisté à étudier l’influence de trois modèles de protection intra-buccale (PIB), qui ne diffèrent que par la dimension de leur espace ventilatoire, sur les paramètres ventilatoires (débit ventilatoire, fréquence respiratoire, volume courant, consommation d’oxygène) mesurés au repos et lors d’exercice sousmaximaux. Les sujets de cette expérimentation étaient au nombre de dix, de sexe masculin (18-25 ans), membres de l’Equipe de France de Boxe anglaise. L’analyse statistique a montré un effet de l’intensité de l’exercice physique sur les quatre paramètres étudiés : la consommation d’oxygène, le débit ventilatoire, le volume courant et la fréquence cardiaque. Cela permet de vérifier que les trois intensités étudiées (repos, 50% de VMA, 70% de VMA) ont été choisies suffisamment éloignées les unes des autres. Le port d’une protection intra-buccale perturbe la ventilation des boxeurs. D’après nos résultats, cette modification n’est pas suffisante pour modifier la consommation d’oxygène mais témoigne de la gène ressentie par le boxeur. Devant cette gène, le boxeur risque de vouloir ouvrir la bouche annulant l’effet préventif de la PIB qui n’existe que lorsque la mâchoire est engrenée. Pour des efforts modérés (50 % de VMA), l’aménagement d’un espace ventilatoire d’au moins 3 mm entre les incisives inférieures et supérieures est suffisant pour qu’il n’y ait pas de perturbation de la ventilation ce qui n’est pas le cas pour une PIB sans espace ventilatoire. Pour des efforts plus importants (70 % de VMA), un espace ventilatoire aménagé sur la PIB de 3 mm n’est pas suffisant pour éviter une perturbation de la ventilation. Lorsque cet espace ventilatoire est égal à 6 mm, la quantité d’air ventilé par minute n’est pas différente que lors d’un exercice sans PIB, le boxeur réussissant à compenser la diminution de la fréquence respiratoire par un volume courant plus élevé. Cependant, la ventilation des boxeurs de haut niveau est plus importante lors des combats que pour un effort correspondant à 70 % de VMA (Vallier et al, 1995). Il est par conséquent utile à ces boxeurs de porter un PIB aéro-perméable d’espace ventilatoire supérieur à 3 mm (6 mm dans cette étude) pour ne pas avoir de gène ventilatoire qui pourrait les amener à ouvrir la bouche pour faciliter la ventilation.
Liste complète des métadonnées

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01920604
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : mardi 13 novembre 2018 - 13:29:41
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 16:57:58
Document(s) archivé(s) le : jeudi 14 février 2019 - 14:21:44

Fichier

26-Etude de l'influence d'une ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01920604, version 1

Collections

Citation

Christophe Hausswirth, Jean-Marc Vallier, P. Poisson, Philippe Le Van, J.-L. Llouquet, et al.. Etude de l’influence d’une protection intra-buccale aéro-perméable mâchoires serrées sur la ventilation. [Rapport de recherche] 391, Institut National du Sport et de l'Education Physique (INSEP). 2001. ⟨hal-01920604⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43

Téléchargements de fichiers

30