Analyse cinétique et cinématique : - du départ de sprint en starting-blocks - de la foulée de course à vitesse maximale

Résumé : Ce rapport de recherche portant sur la course de vitesse comporte deux parties. La première partie, constituée de ce document, concerne l’étude bibliographique et la mise en place du site et du protocole expérimentaux. La seconde partie qui fait l’objet d’un autre document, présente les résultats obtenus dans les conditions décrites ici. Cette étude vise à apporter notre contribution à la connaissance de cette spécialité, mais surtout à aider les entraîneurs dans leur prise de décision pour faire progresser leurs athlètes : - d’une part, en mettant à leur disposition une revue de questions, afin de leur apporter des éléments de réflexion et de comparaison avec nos propres données ; - d’autre part, en installant des outils permettant de suivre l’évolution des sprinters à différents moments de leur préparation et cela, sans perturber leurs habitudes d’entraînement. L’étude bibliographique montre que de nombreux auteurs se sont intéressés au départ en starting-blocks et à la course de vitesse elle-même, aussi bien en conditions expérimentales qu’au cours de compétitions sportives. Ici, nous avons tenté de rendre compatible ces deux situations en installant un lieu d’expérimentation au sein d’un stade couvert. Ce lieu est suffisamment contrôlé pour répondre aux critères de fiabilité et de reproductibilité d’une étude scientifique. Mais une activité réelle des sportifs reste possible car le site est aussi suffisamment grand et les outils de mesure sont les plus discrets et intégrés possible. Le protocole proposé se présente comme une séance de vitesse relativement classique et se déroule sur le lieu habituel d’entraînement des athlètes. Les nombreux paramètres qui peuvent être recueillis concernent à la fois des données dynamiques et des données cinématiques. Les premières sont recueillies au moyen d’une plate-forme de forces intégrée dans un des couloirs et concernent les forces exercées dans les trois directions de l’espace ainsi que les impulsions. Les secondes sont enregistrées essentiellement par une caméra vidéo et concernent des variations angulaires, des déplacements et vitesses linéaires. Ces mesures sont effectuées à deux instants particuliers de la course : le départ suivi du redressement et un appui à pleine vitesse suivi d’un cycle de jambe complet. Il conviendra pour les études ultérieures de ne retenir que les paramètres qui semblent les plus pertinents pour caractériser le comportement des athlètes et différents niveaux d’organisation, en rapport avec les niveaux d’expertise d’une même spécialité ou de différentes spécialités à base de sprint.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [58 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01924641
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : vendredi 16 novembre 2018 - 10:23:24
Dernière modification le : jeudi 29 novembre 2018 - 01:18:19
Document(s) archivé(s) le : dimanche 17 février 2019 - 13:29:56

Identifiants

  • HAL Id : hal-01924641, version 1

Collections

Citation

Françoise Natta, Chantal Réga. Analyse cinétique et cinématique : - du départ de sprint en starting-blocks - de la foulée de course à vitesse maximale. [Rapport de recherche] Institut National du Sport et de l'Education Physique (INSEP). 2000. ⟨hal-01924641⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

98

Téléchargements de fichiers

110