Caractérisation des comportements posturo-cinétiques en sprint

Résumé : Cette recherche s’inscrit dans la continuité de travaux antérieurs portant sur le départ et sur le cycle du membre inférieur pendant la phase de course à vitesse stabilisée. Les objectifs ont été de comparer les comportements adoptés par des sprinters de 100 mètres de niveaux d’expertise variés afin d’identifier des différences éventuelles dans la gestion de leur course et de cerner les caractéristiques de la performance de haut niveau dans le sprint athlétique. Cette recherche menée dans des conditions réelles de pratique et en étroite collaboration avec les entraîneurs nationaux et les athlètes français du plus haut niveau, a fait appel aux méthodes exploratoires multidimensionnelles et aux techniques explicatives et prévisionnelles. Le départ d'une course de vitesse constitue un élément technique important à maîtriser dans l’objectif d'être performant sur une course de 100 mètres. Sa réalisation à partir d’une posture en quadrupédie, suppose d’être capable de gérer une double contrainte : se redresser et avancer. Nous avons analysé cette gestion au sein d’une population de haut niveau d'expertise. Les résultats ont mis en évidence les caractéristiques (ou invariants) inhérentes à ce départ pour des niveaux d’expertise différents, et nous les avons distingués de celles acquises par l’entraînement spécifique dans cette discipline sportive. Nous avons analysé, les forces externes, l’activité musculaire, l’évolution du centre de masse, ainsi que les modifications posturo cinétiques du haut du corps. L'étude de la population de haut niveau d'expertise a permis de comprendre comment s'organise la gestion de la double contrainte sur les trois premiers appuis de course et dans les trois dimensions de l'espace. Les résultats suggèrent que la performance du départ de sprint est une gestion optimale des paramètres de redressement et des quantités de rotation dans le plan transverse. Mais, que les caractéristiques de cette gestion optimale ne sont pertinentes qu’à l’intérieur d’un niveau d’expertise donné. Le cycle de jambe à vitesse stabilisée a été étudié suivant une méthodologie originale : la méthode Procuste. Cette méthode, initialement destinée à l’analyse quantitative de formes biologiques en morphométrie géométrique, est ici appliquée à l’étude de formes « dynamiques » créées par les déplacements spatio-temporels des articulations au cours des cycles locomoteurs. Ces premiers travaux, utilisant les concepts de la morphométrie géométrique, constituent une approche quantitative objective mettant en évidence des différences ou similitudes fonctionnelles entre les patrons locomoteurs pour tenter de prédire la performance à partir de paramètres rythmiques et cinématiques recueillis dans la phase de vitesse maximale d'une épreuve de 100 mètres. La finalité de cette recherche est la conception et la validation d’outils et de méthodes qui rendent possible une évaluation scientifique de l’efficacité motrice du coureur. Cette recherche est concrétisée par le développement du logiciel « MÉMOSPORT » permettant la mise en correspondance des données objectives mesurables et analytiques avec les données subjectives et qualitatives fournies par l'expert du domaine.
Liste complète des métadonnées

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01936305
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : mardi 27 novembre 2018 - 12:56:26
Dernière modification le : mercredi 13 novembre 2019 - 15:42:20
Document(s) archivé(s) le : jeudi 28 février 2019 - 14:29:18

Fichier

40-Caractérisation des compor...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01936305, version 1

Collections

Citation

Françoise Natta, Alexandre Boisnoir, Leslie M. Decker. Caractérisation des comportements posturo-cinétiques en sprint. [Rapport de recherche] Rapport du projet de recherche MJSVA n°03-006, Institut National du Sport et de l'Education Physique (INSEP). 2006. ⟨hal-01936305⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

71

Téléchargements de fichiers

64