L'organisation des temps dans les activités d'entraînement : des inventions locales dans un cadre contraignant

Résumé : Cette étude est centrée sur l’organisation des temps dans les activités d’entraînement. Dans la littérature sur l’entraînement, l’organisation du temps renvoie plus spécifiquement à une activité de planification et de régulation de temps continus liés à l’entraînement. Les planifications y apparaissent rationnelles. Or l’observation des activités d’entraînement dans des institutions particulières révèle l’existence d’organisations locales et circonstancielles de temps discontinus. Ces derniers renvoient aux différentes activités que les agents déploient dans des espaces variés (e.g., formation, exercice d’un métier). Cette observation amène donc à s’interroger sur des organisations temporelles réduites aux temps de l’entraînement. Cette étude visait à comprendre et à expliquer l’organisation des temps dans les activités d’entraînement, dans un cadre contraignant. Dix entraîneurs masculins experts de l’INSEP ont participé volontairement à l’étude. Des entretiens ont été menés à partir de traces de l’activité. Les entretiens ont été retranscrits verbatim. L’analyse inductive et déductive a révélé trois types de résultats. Le premier a montré que les organisations temporelles étaient générées par un processus circulaire. Il consistait à anticiper un niveau de performance pour chaque athlète, lors d’une compétition particulière, et à organiser les temps dans les activités d’entraînement en vue de réaliser cette prédiction. Ce processus s’appuyait sur des éléments locaux propres aux agents, aux institutions, aux événements, aux durées et aux façons envisagées pour réaliser un travail. Ces éléments renvoyaient à trois paramètres en interaction : (a) les compétitions, (b) les projets des agents et ceux des institutions incluant et dépassant le sport et (c) l’entraînement. Le deuxième type de résultats a mis en évidence des tensions et des résistances entre les éléments. Celles-ci étaient à l’origine de compromis et d’inventions locales dans l’organisation des temps. Les compromis étaient finalisés par les résultats sportifs. Les compromis apparaissaient dynamiques, locaux et circonstanciels. Le troisième type de résultats a montré trois sortes d’organisations temporelles, selon les disciplines : (a) deux périodes larges pour le groupe, (b) trois périodes larges pour le groupe, et (c) différentes périodes individualisées. Les relations entre les périodes ont été analysées. Les résultats sont discutés au regard de la littérature sur l’entraînement et la psychologie du sport, sur l’ergonomie cognitive et la sociologie. Des implications pour l’entraînement et la formation sont proposées.
Liste complète des métadonnées

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01936335
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : mardi 27 novembre 2018 - 13:18:39
Dernière modification le : vendredi 7 décembre 2018 - 01:18:08
Document(s) archivé(s) le : jeudi 28 février 2019 - 14:34:26

Fichier

44-L'organisation des temps da...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01936335, version 1

Collections

Citation

Anne-Claire Macquet, Philippe Fleurance. L'organisation des temps dans les activités d'entraînement : des inventions locales dans un cadre contraignant. [Rapport de recherche] Rapport du projet de recherche N° 05-24, Institut National du Sport et de l'Education Physique (INSEP). 2008. ⟨hal-01936335⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

22

Téléchargements de fichiers

13