Effets d'expositions au froid en cryothérapie corps entier au chaud sur la récupération des paramètres hématologiques, inflammatoires et de stress oxydant chez des sportifs de bon niveau

Résumé : L'objectif de cette étude était de quantifier les éventuels bienfaits des récupérations de type cryothérapie du corps entier (CCE) et infrarouges longs sur la récupération musculaire après un exercice épuisant de course à pied. Trois résultats principaux ressortent de cette étude. D'une part la capacité de production de force est restaurée plus rapidement après une récupération de type CCE et dans une moindre mesure après une récupération de type AR. Les réactions inflammatoires observées classiquement après ce genre d'exercice sont également très affectées par le choix de la modalité de récupération. En effet. l'utilisation de la CCE en récupération limite très fortement l'augmentation de la protéine (-Réactive (CRP) mais également de certaines cytokines pro-inflammatoire (i.e. ILl Bêta) tout en augmentant la production de cytokine anti-inflammatoire comme I'ILlra. D'autre part. les paramètres de perception de la douleur; fatigue et bien-être sont également affectés positivement par l'utilisation d'une récupération de type CCE. En conclusion, une session unique d'exposition à la CCE (3 min à -110 oC) réalisée immédiatement après l'exercice a amélioré la récupération musculaire en limitant les processus inflammatoires. Ces résultats suggèrent que des interactions multiples entre cytokines sont probablement impliquées dans la réponse physiologique à la fatigue et que le froid peut servir à limiter la sévérité de la réponse inflammatoire. Dans ce cadre, et en accord avec notre hypothèse, plusieurs expositions en CCE peuvent améliorer la récupération, en diminuant la réponse en phase inflammatoire aiguë après un exercice de type trail. contribuant ainsi au rôle bénéfique dans la protection des organes après lésion musculaire. La présente étude suggère que les antagonistes des récepteurs solubles de I'IL-lra augmentent après une cryostimulation corps entier unique (-110 oC) et limite la réponse inflammatoire à l'exercice par diminution de l'amplitude de l'IL-l~ et la CRP. En termes d'applications pratiques, les données confirment que le traitement induit un effet de protections anti-inflammatoires, et suggèrent que la CCE réduit le temps de récupération par ses effets positifs sur les paramètres immunologiques et le processus de régénération. Concrètement. sur la base de ces résultats, nous suggérons qu'une utilisation de la CCE serait bénéfique après des exercices générant des dommages musculaires même faibles. D'autre part. son utilisation répétée et controlée permettrait de maximiser les bénéfices de cette technique de récupération tout en améliorant l'état de fatigue et de bien-être de l'athlète.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [57 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-01969562
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : vendredi 4 janvier 2019 - 11:41:44
Dernière modification le : jeudi 7 février 2019 - 15:39:43
Document(s) archivé(s) le : vendredi 5 avril 2019 - 14:12:42

Fichier

81-Effets d'expositions au fro...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01969562, version 1

Collections

Citation

Christophe Hausswirth, François Bieuzen. Effets d'expositions au froid en cryothérapie corps entier au chaud sur la récupération des paramètres hématologiques, inflammatoires et de stress oxydant chez des sportifs de bon niveau. [Rapport de recherche] N° 09-022, Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP). 2011. ⟨hal-01969562⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

107

Téléchargements de fichiers

296