La polyspécialité en athlétisme

Résumé : La question de la spécialisation des sportifs dans une discipline particulière revient immanquablement chaque fois qu’un entraîneur est confronté à un jeune talent : faut-il l’inviter à maintenir son engagement sur plusieurs activités ou est-il préférable de l’engager dans celle qui semble correspondre à ses compétences ? Cet éternel dilemme s’inscrit dans toutes les activités «multiples», celles qui sous la même dénomination recouvrent des disciplines très différentes (natation, athlétisme, cyclisme, gymnastique, ski, canoë…), ou au sein desquelles plusieurs spécialités se déclinent (les postes en sports collectifs). Spécialisation ou polyvalence, Renaud Longuèvre adopte une position alternative qui reflète ses convictions bien illustrées par la réussite de Ladji Doucouré. L’entraînement scelle une démarche commune qui s’inscrit dans une collaboration à long terme et qui alimente la conviction de l’entraîneur : proposer aux jeunes athlètes un apprentissage technique des différentes spécialités athlétiques. En engageant un entraînement basé sur une approche caractérisée par la polyvalence, mais en poussant l’entraînement vers la recherche de progrès et de performance, on passe à une dimension caractérisée par la polyspécialité. Explications.
Liste complète des métadonnées

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-02023114
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : lundi 18 février 2019 - 13:52:21
Dernière modification le : mercredi 27 février 2019 - 01:19:09
Document(s) archivé(s) le : dimanche 19 mai 2019 - 16:42:55

Fichier

15-La polyspecialite en athlet...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02023114, version 1

Collections

Citation

Aldo Canti, Gilbert Avanzini. La polyspécialité en athlétisme. Les Cahiers de l'Entraîneur, INSEP, 2006. ⟨hal-02023114⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

18

Téléchargements de fichiers

19