L'incontinence urinaire de la sportive

Résumé : Considérée longtemps comme une pathologie du vieillissement ou de la femme multipare, l’incontinence urinaire est également reconnue depuis les travaux de ces dernières années, comme une pathologie de la femme jeune, sportive, en bonne santé. L’incontinence urinaire est définie par l’International Continence Society comme la plainte de toute perte involontaire d’urines. Suivant les circonstances de survenue, il en est décrit trois types : ➤➤ L’incontinence urinaire d’effort (IUE) qui survient lors d’activités physiques, accompagnées d’une hyperpression abdominale ou lors de la toux. Sa prévalence dans les populations étudiées est de 22 à 50%1). ➤➤ L’incontinence par urgenturie qui peut être précédée ou accompagnée d’un besoin mictionnel non maîtrisable, avec une prévalence de 9 à 14 %. ➤➤ L’incontinence urinaire mixte qui associe ces deux mécanismes de façon variable, avec une prévalence de 9 à 55 %. Dans cette thématique du sport nous traiterons de l’IUE, l’urgenturie peut néanmoins exister chez la sportive mais ne lui est pas particulière.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-insep.archives-ouvertes.fr/hal-02063639
Contributeur : Documentation Insep <>
Soumis le : lundi 11 mars 2019 - 13:03:32
Dernière modification le : jeudi 21 mars 2019 - 01:21:33
Document(s) archivé(s) le : mercredi 12 juin 2019 - 14:31:11

Fichier

71-L'incontinence urinaire de ...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-02063639, version 1

Collections

Citation

Carole Maître, Thierry Harvey. L'incontinence urinaire de la sportive. La lettre du gynécologue, Edimark, 2011, pp.34-37. ⟨hal-02063639⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

59

Téléchargements de fichiers

58